Les 7 îles de l’archipel toscan

L’archipel toscan compte 7 Sept-Îles principales : Elbe, Giglio, Giannutri, Capraia, Pianosa, Montecristo et Gorgona. Réparties un peu partout entre la côte toscane et la Corse, elles sont connues et appréciées des touristes, car ayant chacune leurs caractéristiques propres. Une croisière à la découverte des 7 îles de l’archipel peut être une aventure particulièrement intéressante et assurément inoubliable !

L’île d’Elbe

Avec plus d’une trentaine de milliers d’habitants et une superficie de 225 km², Elbe est la plus grande île de l’archipel, mais aussi la troisième plus grande île de la Méditerranée.

Disposant de huit communes, il faudra une journée entière au minimum pour faire honneur à la beauté de l’île et aux nombreuses activités qu’elle offre.

L’île de Giglio

Avec près de 1500 habitants et une superficie de 23.8 km² seulement, Giglio est avant tout une île historique, car elle arbore le fameux Giglio Castello à 400 mètres d’altitude. Mais c’est aussi une île montagneuse où sont dissimulées de magnifiques criques, baies et anses, dont la baie de Campese et les criques de Punta Capel Rosso, dans lesquelles vous pourrez vous baigner.

L’île de Giannutri

Comptant une dizaine d’habitants, et avec une superficie de seulement 2.3 km², Giannutri n’est habité qu’une partie de l’année, pendant les périodes où il fait chaud. Vous reconnaitrez facilement Giannutri par sa forme en croissant de lune.

L’île de Capraia

Avec près de 400 habitants et une superficie de 19 km², Capraia est une ancienne prison reconvertie en destination touristique. Célèbre pour les vestiges archéologiques qu’elle renferme, elle attire également de nombreux amateurs de plongées sous-marines.

L’île de Pianosa

Située au sud de l’île d’Elbe, et affichant une superficie de 10 km², Pianosa fut la localité d’une ancienne prison de haute sécurité, où étaient détenus les plus dangereux criminels. Aujourd’hui, cette destination principalement touristique abrite encore d’anciens détenus se préparant à la réinsertion sociale.

L’île de Montecristo

D’une superficie de 10.39 km², l’île de Montecristo est quasiment inhabitée. Devenue réserve naturelle depuis une quarantaine d’années en effet, c’est la plus sauvage de l’archipel. Elle abrite plus d’un demi-millier de chèvres sauvages, mais également de nombreuses espèces endémiques.

L’île de Gorgona

Ayant elle aussi abrité une ancienne prison, l’île de Gorgona n’est accessible que depuis peu. Et pour la visiter et profiter de ses belles plages, Cala Martina et Cala Scirocco, il faut avoir une autorisation.