1

Navigation à Athènes : que voir ? Où s’amarrer ?

Une croisière à Athènes, c’est un voyage dans le temps. Entre les villages,  Et où s’amarrer ? Voici quelques petites idées…

Que voir ?

L’Acropole d’Athènes : situé en plein cœur de la capitale, cette citadelle dédiée à la déesse Athéna et autre dieu grec vaut le détour. Construite sur une colline, c’est tout simplement le site touristique qui attire le plus de touristes au monde.

Le Parthénon : vestige touristique renommé, prenez aussi le temps d’admirer cet ancien temple en marbre du Pentélique. Situé au sommet de l’acropole, c’est dans ce sanctuaire que fut conserver et protéger la statue chryséléphantine d’Athéna.

Agora : ancienne place principale de la ville d’Athènes, c’était le lieu de réunion du roi et de ses gérontes. Situé au bas de l’Acropole, c’est un site archéologique de renommée qu’il faut absolument visiter.

Où s’amarrer ?

La marina de Kalamaki

Située au sud-ouest de la capitale, à une douzaine de kilomètres du centre-ville et du port de Pirée, celle que l’on surnomme également Alimos est la plus grande marina de Grèce.

Moderne et proposant toutes les infrastructures nécessaires, c’est un point de mouillage parfait. Par ailleurs, si vous souhaitez découvrir les Cyclades et les Îles Saroniques, c’est également le point de départ idéal.

Lavrion

Situé à proximité d’Athènes, Lavrion est le lieu d’amarrage de la plupart des plaisanciers voulant visiter les Cyclades. Bordé de villages anciens, c’est un port particulièrement dynamique où détente, richesse culturelle et vestiges antiques s’allient à merveille !

Faliro

Situé à proximité d’Athènes, le long de la côte Saronique, Faliro renfermait dans une baie sise au sud de Palaio, l’ancien port principal de la capitale. Toujours actif, ce port est un excellent point d’amarrage pour ceux qui se dirigent vers les îles de la mer Égée et du Golfe Saronique.

Pirée

Principal port actuel d’Athènes, premier port de la Grèce, Pirée fait partie des plus grands ports du monde. Situé dans la périphérie de l’Attique à une douzaine de kilomètres de la cité, il accueille une douzaine de millions de plaisanciers par an.